Accueil du site > Culture Argentine > Informations générales
aller au contenu
retour à la page d'accueil

Informations générales


  • Situation de la ville de Buenos Aires


    L’Argentine, avec sa superficie de 2.180.400 km2, est le huitième pays le plus grand au monde. Situé dans l’hémisphère sud du continent américain, le pays a plusieurs pays limitrophes : la Bolivie et le Paraguay au nord, le Brésil au nord-est, l’Uruguay et l’océan Atlantique à l’est, et le Chili à l’ouest. L’Argentine est divisée en 23 Provinces. La ville de Buenos Aires est située dans la Provincia de Buenos Aires, dont la superficie est de 307.571 Km2. Elle est la province la plus vaste du pays et compte la plus grande densité de population du pays (environ 40 % de la population argentine), avec 12.736.080 d’habitants de sexe masculin et 6.471.166 de sexe féminin. La Province de Buenos Aires est divisée en 134 municipalités, et sa capitale est la ville La Plata, qui fut fondée en 1882.
    La ville de Buenos Aires est la capitale du pays, elle est située en latitude à 34º 36’ et en longitude à 58º 26’. Elle s’étend sur de larges plaines, et sa superficie est 202 km2. Sa population est d’environ 3 millions d’habitants. Si l’on considère le nombre d’habitants de la région métropolitaine (Conurbano Bonaerense), la population dépasse les 10 millions d’habitants, ce qui inscrit la région comme l’un des 10 centres urbains les plus peuplés de la planète.



    division des quartiers
    cliquer pour agrandir




    Le Río de La Plata et le Riachuelo sont les limites naturelles à l’est et au sud de la ville . L’avenue périphérique de Buenos Aires est la General Paz, qui borde la ville du nord à l’ouest et délimite la capitale fédérale du Conurbano Bonaerense, où se trouve une grande concentration d’habitants et une forte activité. Buenos Aires, également appelée Capital Federal, est politiquement divisée en 48 quartiers.
  • Climat


    Le climat est doux toute l’année à Buenos Aires. La moyenne de température annuelle est de 18°C, les journées de chaleur et de froid intenses sont plutôt rares, ce qui permet de se promener tranquillement dans la ville à n’importe quelle époque de l’année. Le mois le plus froid est le mois de juillet. Bien qu’il n’y ait pas de gelées, il est indispensable de prévoir un pull de laine, un manteau et une écharpe.
    En hiver, les températures sont modérées pendant la journée, mais elles descendent considérablement pendant la nuit (jusqu’à 3°C). Les chutes de neige ne sont pas habituelles à Buenos Aires. La chute de neige la plus récente date du 9 juillet 2007. La seule autre chute de neige ayant été enregistrée remonte à l’année 1918.
    En été, la chaleur est humide. Les matinées sont chaleureuses, les midis et les premières heures de l’après-midi sont très chauds (jusqu’à 35°C). La nuit, les températures baissent légèrement. On utilise alors des vêtements frais et légers, sans avoir besoin de vêtements chauds.
    Les pluies se présentent surtout à l’automne (de mars à juin) et au printemps (de septembre à décembre). Ce sont généralement des pluies faibles et courtes qui n’empêchent pas le déroulement des activités et les sorties, si l’on s’équipe d’un parapluie ou d’un imperméable. La Sudestada, un vent puissant venant du sud-est, froid et très humide survient principalement à l’automne et au printemps. S’il est accompagné de pluies relativement faibles et continues, il provoque souvent la montée des eaux du Río de la Plata et par conséquent des inondations. Bienque les journées de printemps et d’automne puissent êtres douces et agréables, les températures du matin et du soir sont fraiches.
    Les prévisions météorologiques sont fournies par le Servicio Meteorologico Nacional.
  • Coutumes


    Buenos Aires a toujours été une ville à ouvrir ses portes. On appelle ses habitants les "porteños", terme gentilé qui fait allusion à la condition de ville portuaire de Buenos Aires. Les habitants de la Provincia de Buenos Aires, on les appelle les "bonaerenses". Les porteños sont cordiaux et hospitaliers : il est très probable qu’une famille argentine vous invite chez eux lors d’un repas. L’infusion qui se boit est le maté. Il se prépare en versant de l’eau chaude dans un récipient du même nom qui contient de l’herbe maté. Certains y ajoutent du sucre, mais la plupart le préfère "amargo" (amer).

  • Pourboires


    Il est de coutume de laisser un 10% de l’addition dans les cafés et restaurants et de laisser un pourboire aux portiers, bagagistes, et aux ouvreurs lors de spectacles ou de séances de cinéma.
  • Langue


    La langue officielle de l’Argentine est le "castellano" (castillan). Avec certaines distinctions qui caractérisent la langue parlée en Argentine : l’usage du "vos" qui remplace le "tú" pour le tutoiement et l’usage du "che" pour se diriger à une autre personne. Le "che" est une marque de confiance, il s’utilise pour capter l’attention de son interlocuteur et permet de se diriger à une personne sans prononcer son nom : "che, ¿a dónde vas ?". Du fait de l’importante immigration italienne à Buenos Aires, les porteños parlent un espagnol aux tonalités italiennes. Cet espagnol prend parfois la forme d’un jargon du milieu portègne appelé "lunfardo". L’anglais et le portuguais sont souvent pratiqués par des personnes qui travaillent dans le tourisme . Les porteños comprennent sans trop de difficultés les personnes qui parlent l’italien.
  • Religion




    En Argentine, chacun est libre de pratiquer le culte religieux de son choix. La religion officielle est la religion Catholique Apostolique Romaine, qui est représentée dans de nombreuses églises. On trouve également des sièges d’autres cultes, comme des synagogues (comme la synagogue centrale de la religion juive, où se forment des rabbins du monde entier), la Mosquée de Palermo, qui est le temple islamique le plus important d’Amérique Latine.
  • Hygiène - Santé


    Il n’est pas nécessaire de se faire vacciner avant de rentrer dans la ville de Buenos Aires, car la ville est sûre du point de vue sanitaire.
    L’eau courante est potable.
    Les Hôpitaux publics sont à dispositions des touristes et disposent d’un service gratuit des urgences 24h/24. Les professionnels de la santé sont fiables, reconnus à un niveau mondial pour leurs compétences.
    Le services d’ambulance (SAME) est joignable par téléphone en composant gratuitement le 107.
  • Le bruit à Buenos Aires


    Buenos Aires est une ville très bruyante. C’est même l’une des villes les plus bruyantes au monde... Elle serait classée parmi les 10 premières dans le ranking mondial, et s’octroie probablement la première position en Amérique du Sud. Les causes du bruits sont généralement liées à la circulation : klaxons abusifs de voitures, freinages assourdissants des bus , alarmes hurlant à n’importe quelle heure, camions de collecte d’ordures... Selon une étude, les deux carrefours les plus bruyants (en décibels) de la capitale sont : Corrientes et Madero (81,9 db), Santa Fe et Bullrich (81,7 db). En revanche, les quartiers les moins bruyant sont : Floresta, Paternal, et Nuñez.
  • Visas touristiques


    L’Australie et la Nouvelle-Zélande sont deux des pays dont les ressortissants ont besoin d’un visa pour entrer sur le sol argentin. Les ressortissants des autres pays bénéficient d’un droit de séjour de 90 jours. Si vous souhaitez prolonger votre séjour, vous pouvez en faire la demande en vous adressant au Centre des Migrations situé à l’adresse suivante : Av. Antártida Argentina 1365. Tél : 4312-8663.
  • Ambassades des Pays Francophones à Buenos Aires


    Belgique : Adresse : rue Defensa 113-8° (Plaza de Mayo) Buenos Aires - Code Postal : 1065 Téléphone : + 0054 (1) 331 00 66 Fax : + 0054 (1) 331 0814
    Web : http://www.diplomatie.be/buenosaires/

    Canada : Adresse : rue Tagle 2828, Buenos Aires - Code Postal : C1425EEH - Téléphone : (54-11) 4808-1000 Fax : General (54-11) 4808-1111 Sección Política (54-11) 4808-1011

    E-Mails : General : bairs-webmail@dfait-maeci.gc.ca
    Inmigración bairs-immigra@dfait-maeci.gc.ca,
    Comercial : bairs-commerce@dfait-maeci.gc.ca
    Web : http://www.dfait-maeci.gc.ca/argentina/

    France : Adresse : Av. Santa Fe 846 - 3º et 4º étages, Buenos Aires - Code Postal : 1509 - Téléphone : + 0054 11 4312-2409 - Fax : + 0054 11 4313-6166
    Adresse : rue Cerrito 1399 + 00 54 11 4515-2930 Fax : + 0054 11 4515-2966
    Web : http://www.embafrancia-argentina.org/

    Haïti : Adresse : Av. Figueroa Alcorta 3297, Buenos Aires - Code Postal : 1425 - Téléphone : + 0054 11-4807-0211 - Fax : + 0054 11-4802-3984

    Maroc : Adresse : rue Castex 3461 Buenos Aires - Téléphone : + 0054 11 4801-8154 /55 /56 /57 - Fax : + 0054 11 4802-0136 - Ambassadeur : Mohamed Mael-Aininn E-Mail : sifamarruecos@fibertel.com.ar

    Niger : Adresse : rue Rosales 2674 (1636) Olivos, Buenos Aires - Code Postal : 2100 - Téléphone : +0054 11 4799 7139 - Fax : + 0054 11 4794 4061 E-Mail : info@nigerianembassy.org

    Suisse : Adresse : Av. Santa Fe 846, 10° étage, Buenos Aires - Code Postal : 1059 - Téléphone : + 0054 11 4311-6491 - Fax : + 0054 11 4313-2998 E-Mail : Vertretung@bue.rep.admin.ch
    Web : http://www.eda.admin.ch/buenosaires
  • Securité


    Buenos Aires est une ville assez sûre en comparaison à d’autres pays d’Amérique Latine, bien que depuis la crise de 2001, l’insécurité se note davantage, et comme dans toutes les cités urbaines, il faut prendre ses précautions. Ne pas laisser sans surveillance ses sacs ou bagages dans les endroits publics, et ne pas marcher trop tard dans des rues sombres.
    Ligne de numéro gratuit d’assistance au touriste : 0800 999 2838
    Ce numéro vous permet d’appeler gratuitement de n’importe quel téléphone public, dans les situations suivantes :
    - des abus commerciaux
    - vols, délits, pertes
    - manquement de services d’un contrat prescrit
    Dans les cas précédemment cités, vous serez mis en contact avec la Police du Tourisme, Le Comité de Défense du Touriste et du Consommateur.
    Ce numéro est disponible tous les jours de 9h à 20h, les interlocuteurs parlent le français, l’italien, le castillan, et l’anglais.
  • Fuseau Horaire



    Le fuseau horaire correspond à GMT - 3 toute l’année.
    Avec la France, la Belgique ou la Suisse il y a 4 heures de moins de mi-octobre à mi-mars et 5 heures de moins de mi-mars à mi-octobre. Avec le Québec il y a 1 heure de plus de mi-mars à mi-octobre.

  • TRANSPORTS

  • Avion


    La ville de Buenos Aires dispose de deux aéroports :

    L’Aéroport International Ministro Pistarini, plus connu sous le nom d’Ezeiza (nom de la localité dans laquelle il est situé). Il se trouve à 35 Km au sud-ouest de la ville de Buenos Aires et c’est là où s’opèrent tous les vols internationaux. Desservis par les taxis ou des "remises" (le voyage dure environ entre 20 et 40 minutes par l’autoroute, selon la distance à parcourir) et les bus (il faut compter 1h30 du centre ville à l’aéroport) qui font le trajet pendant les 24 heures. L’entreprise Manuel Tienda León (Av. Madero y San Martín, Tel. 4315-5115) propose un service d’autobus toutes les demi-heures entre 05:00 et 20:30. Le prix du trajet varie entre 165 et 175 pesos argentins et le trajet dure environ 40 minutes depuis le centre ville. Les taxis réalisent des courses dont le tarif varie entre 450 et 550 pesos argentins.
    Information : Aeropuertos Argentina 2000 : tel (+ 0054 11) 5480 6111 - web : http://www.aa2000.com.ar


    L’Aeroparque Jorge Newbery, plus connu sous le nom d’Aeroparque. Il est situé sur la Costanera Norte (Av. Costanera Norte Rafael Obligado) dans le quartier de Palermo et c’est depuis cet aéroport que s’opèrent tous les vols de cabotage et certains vols vers les pays limitrophes. Les touristes qui viennent de l’intérieur du pays arrivent à l’Aeroparque.
  • Taxis


    Les taxis à Buenos Aires sont très facilement identifiables : ils sont noirs avec un toit jaune. Ils parcourent la ville les 24 heures du jour et de la nuit, on peut les arrêter dans la rue en leur faisant signe comme partout ailleurs, ou l’on peut également appeler par téléphone pour qu’ils viennent à domicile. Tous les taxis disposent d’un compteur qui affiche le prix exact en fin de course.
    La disponibilité des taxis se note par une petite enseigne lumineuse située à l’avant de la voiture. Si la lumière est verte, c’est qu’il est disponible. Si elle est rouge, c’est qu’il est occupé. Le tarif minimum qui est affiché sur le compteur dès le début de la course est de AR$ 20.20. Le chiffre du compteur augmente de 2,02 centimes pour chaque 200 mètres parcourus. Le tarif minimum de la course nocturne (de 22h à 6h) est de 24.20 pesos argentins.
  • Remises


    Le service que proposent les remises est similaire à celui des taxis, sauf que ce sont des véhicules particuliers. On les sollicite par téléphone et le prix du trajet est fixé à l’avance, au moment de l’appel. Ce mode de transport est très recommandé pour des raisons de sécurité. Le passager sait d’où vient le véhicule, et le nom de l’entreprise pour laquelle le chauffeur travaille. Ces véhicules ne sont pas identifiables car il n’ont aucune couleur qui permet de les différencier, ce sont des voitures ordinaires. Les remises sont en général un petit peu plus économiques que les taxis (sauf pour des trajet très courts). Le tarif minimum varie de 25 à 35 pesos argentins. On trouve des agences un peu partout dans la ville.
  • Bus


    On trouve à Buenos Aires un important réseau d’autobus appelés "Colectivos". Ils parcourent tous les coins et les recoins de la ville et sont le moyen de transport le plus utilisé par les porteños. Les bus sont rapides et souvent directs, il existe plus de 180 lignes qui communiquent également avec des localités en dehors de la capitale, dans le Gran Buenos Aires (ou Conurbano Bonaerense). Chaque ligne de bus est identifiée par un numéro et une couleur de bus qui la caractérise. Le billet s’achète à la montée du bus. Seules les pièces de monnaie sont acceptées. Il n’y a pas de tarif unique. Le prix du billet varie en fonction de la destination du passager. En montant dans le bus, chaque passager doit indiquer sa destination au conducteur et introduire le montant indiqué dans la machine qui se trouve à l’entrée du bus, et qui imprimera un billet qui fonctionne comme reçu et comme preuve de paiement. Rappelez-vous que ces machines ne peuvent recevoir que de la monnaie. Si le montant inséré n’est pas le montant exact, attendez votre monnaie. Il existe toutefois une carte de transport (bus, train, métro) appelée carte SUBE qui permet de voyager en ayant au préalable crédité un certain montant. Cette carte peut s’acheter dans certains guichets du métro, ainsi que dans certains Kioskos (petit magasins qui vendent des articles en tous genre comme des bonbons et des cigarettes). Le prix minimum d’un billet est 3.00 pesos avec la carte SUBE et 6.00 pesos sans carte. La descente du bus se fait par l’arrière du véhicule. Il faut prévenir le conducteur en appuyant sur une sonnette située au dessus de la porte de sortie. En général, les arrêts sont assez fréquents : toutes les deux ou trois "cuadras" (bloc ou pâté-de-maison) et la plupart des lignes de bus fonctionnent 24h/24, du lundi au dimanche (bien que la fréquence de passage des bus diminue à partir de minuit). Il y a souvent des embouteillages dans la zone du micro-centre pendant les heures de pointe. Il existe aussi un service de bus un peu particulier appelé "Diferencial" qui parcourt les mêmes itinéraires mais qui est plus confortable, plus rapide car il a moins d’arrêts et aussi un peu plus cher.
  • Métro (Subterráneo)


    Le métro souterrain appelé à Buenos Aires "subterráneo" est un réseau qui couvre le centre ville et ses alentours sur un parcours total de 42 Km et 83 stations. Il y a 6 lignes qui s’identifient au moyen de lettres : A, B, C, D, E et H. Le métro est sans aucun doute le moyen de transport le plus rapide, si vous êtes dans le centre ville. Le réseau de métro est loin d’atteindre tous les quartiers de Buenos Aires et se borne à irriguer les quartiers du centre-ville avec quelques courtes antennes vers des quartiers densément peuplés (généralement de citoyens aisés) comme Palermo ou Belgrano, et vers les gares de chemin de fer de la ville. Le réseau de métro de Buenos Aires est le plus ancien d’Amérique Latine. Sur la ligne A, les wagons sont encore originaux, en bois, et dignes d’être exposés dans un musée. Les plans du réseau sont disponibles sur demande au guichets et il y a également de nombreux grands panneaux avec le plan du métro un peu partout sur les quais. Le métro fonctionne du lundi au samedi de 5.30 hs à 22.30 hs et les dimanches et jours fériés de 8.00 hs à 22.00 hs. Le prix du billet est unique : 4.50 pesos (avec la carte SUBE) et 5.00 pesos sans carte.
  • Trains (Trenes)


    Buenos Aires possède plusieurs lignes de chemin de fer, chacune gérée par des sociétés privées bien distinctes et n’ont pas de relations entre elles. Ces lignes parcourent très largement la ville et relient Capital Federal aux banlieues (Conurbano Bonaerense) et à d’autres villes du pays. Le mot ligne (en espagnol "línea") ne signifie pas "trajet sans ramifications". Au contraire, chaque ligne peut constituer un petit réseau à branches multiples.

    Il existe 4 terminus de gare : Retiro (dans le quartier de Retiro), Constitución (dans le quartier de Constitución), Once (dans le quartier de Balvanera) et Federico Lacroze (dans le quartier de Chacarita). Les terminus de gare sont bien desservis par les autres transports : il y a toujours à ces endroits plusieurs lignes de bus et une station de métro correspondante.

    Gare de Retiro : Av. Dr. Ramos Mejía 1552 (à l’intersection avec l’Avenue del Libertador) tél : (+ 0054 11) 4310 0700
    Le terminus de Retiro regroupe trois différentes gares et trois différentes lignes : Bartolomé Mitre, Manuel Belgrano et San Martín.
    La ligne Mitre est gérée par l’entreprise SOFSE ; la ligne Belgrano est gérée par Ferrovías et la ligne San Martín par l’entreprise Ugofe. C’est depuis la Gare de Retiro que l’on parvient jusque dans le Nord et le Nord-Ouest de la ville et du Conurbano Bonaerense. Depuis la gare de Bartolomé Mitre, il y a une ligne de train qui relie Buenos Aires avec la ville de Tucumán, dans le Nord-Ouest du pays. Le trajet dure 26 heures. Comment arriver : Métro ligne C (station Retiro) . A quelques mètres de la gare se situe aussi le Terminal de Bus de Retiro.

    Gare de Constitución : Intersection des Av. Caseros et Lima - General Hornos 11. C’est de cette gare que l’on voyage vers le Sud du Conurbano Bonaerense et de la Provincia de Buenos Aires. Comment arriver : Métro ligne C (station Constitución)

    Gare de Federico Lacroze : Av. Federico Lacroze et Av. Corrientes Cette gare est située face au Cimetière de la Chacarita. C’est le terminus de la ligne General Urquiza qui relie le quartier de Chacarita avec d’autres endroits de la capitale et du Conurbano Bonaerense. La ligne est gerée par l’entreprise Metrovías. Comment arriver : Métro ligne B (station Federico Lacroze)




    Gare de Once : Bartolomé Mitre 2815 (intersection avec l’Avenue Pueyrredón) C’est de cette que partent des trains se dirigeant vers l ’Ouest du Conurbano Bonaerense et de la Provincia de Buenos Aires. La ligne Sarmiento est gérée par l’entreprise SOFSE. Comment arriver : Métro Ligne A (station Plaza Miserere) - Métro ligne B (station Pueyrredón) _
  • Bus de longue distance (Omnibus de Larga Distancia)


    Terminal de Retiro : Av. Antártida Argentina et Av. Ramos Mejía (dans le quartier de Retiro) - tel : (+ 0054 11) 4310 0700
    Ce Terminal de bus est situé à quelques mètres de la Gare de Retiro. On trouve dans cette gare routière un grand nombre d’entreprises qui proposent des trajets de la ville de Buenos Aires à l’intérieur du pays et des pays limitrophes. Ces entreprises proposent deux types de services : le service "commun" et le "diferencial". Le service "commun" est plus économique mais la disponibilité des places n’est pas garantie. Le service "diferencial" est plus cher, mais les sièges du bus sont inclinables, il y a une attention personnalisée à bord (repas compris). Les tarifs des voyages sont très économiques si l’on prend en compte les distances parcourues, et il est recommandé d’acheter son billet quelques jours à l’avance. En été, la disponibilité des places est limitée, il faut donc acheter ses billets bien à l’avance.

    Terminal de Liniers : Av. Gral Paz 10868 (dans le quartier de Liniers)
    Des bus partent vers le Nord-Est et le Centre du pays.
  • Voies Fluviales


    La voie fluviale est très utilisée pour les voyages de courtes distance en direction de l’Uruguay. Il existe plusieurs entreprises qui proposent un service de transport vers les villes suivantes : Colonia, Carmelo et Montevideo.

    Buquebus : Adresse : Av. Antártida Argentina 821 / Av. Madero y Av. Córdoba - Quartier : Puerto Madero Tél : (+ 0054 11) 4316 6400 // 4316 6500 / 50 atclientes@buquebus.com www.buquebus.com

    Cacciola S.A : Adresse du siège Centre ville : rue Florida 520 P. 1 Of. 113 - Tél : 4393-6100 / 4394 - 5520
    Adresse à Tigre : rue Lavalle 520 Terminal Internacional Provincia de Buenos Aires- Tél : 4749-0931 / 2369 / 0329

    Colonia Express : Adresse : Av. Córdoba 753, Ciudad Autónoma de Buenos Aires - Quartier : Retiro Tél : (+54 11) 4317-4100

    Seacat Colonia : Adresse : Av. Córdoba 772, Ciudad Autónoma de Buenos Aires - Quartier : San Nicolás Tél : (+54 11) 4314-5100
    ventas@ferrylineas.com.ar
  • Location de voitures


    Il existe des agences de location de voitures dans les aéroports comme en ville. Les deux agences les plus connues sont Avis (www.avis.com), ou Hertz (www.hertz.com). Les conducteurs doivent être âgés de 21 minimum, être titulaire d’un permis de conduire en cours de validité et d’une carte de crédit. Il faut compter entre 550 et 850 pesos argentins par jour pour un véhicule standard et kilométrage illimité. Les autoroutes sont en très bonne conditions, elles sont larges et il y a des postes de péages.
  • Jours Fériés


    Les jours fériés, les banques et certains commerces ferment leurs portes. Cependant, la majorité des salles de cinéma sont ouvertes. Les agences de tourisme sont également bien souvent ouvertes. Si les jours fériés tombent un dimanche, ils sont généralement reportés au lundi suivant.
    1er janvier : Jour de l’an
    29 mars : Vendredi Saint
    01 mai : Fête du travail
    25 mai : Fête nationale
    10 juin : Célébration des Iles Malouines
    20 juin : Fête du Drapeau
    09 juillet : Jour de l’indépendance
    17 août : Mort du Général San Martin
    12 octobre : Jour de Christophe Colomb
    08 décembre : Immaculée Conception
    25 décembre : Noël
  • Monnaie



    La monnaie nationale est le Peso Argentin. De nombreux établissements, ainsi que les particuliers acceptent le paiement en dollars pour les transactions courantes. Retirer de l’argent avec les cartes de crédit internationales ne pose aucun problème. On trouve des billets de $ 100, $ 50, $ 20, $ 10, $ 5 y $ 2 et des monnaies de $ 1 peso, 0,50 centavos, 0,25 centavos, 0,10 centavos y 0,05 centavos. Vous pouvez changer votre argent dans les banques et dans les bureaux de change. Les commerces de Buenos Aires acceptent les cartes de crédit et les dollars.
  • Banques


    Les banques ouvrent à 10 heures du matin et ferment à 15 heures. Certaines banques ferment à 16 heures. Vous pourrez réaliser des retrait d’espèces aux guichets automatiques, ouverts sans interruption. La Banque Banco Ciudad propose un service spécialisé pour le touriste. On peut y réaliser le change de dollars, d’euros, de traveller chèques dans une frange horaires plus large que celle des autres banques. Rappelez-vous de vous munir d’un passeport pour les transactions.
    Banco Ciudad : Sucursal Nº 53, Córdoba 675, Capital Federal Horaires d’ouverture : du mardi au vendredi de 10 hs à 17 hs, les samedis et dimanches de 11 hs à 18 hs, le lundi de 10 hs à 18 hs.

    Vous trouverez les meilleurs taux de change dans les nombreux bureaux de change de la zone appelée "la City" (quartier de San Nicolás), la zone financière de Buenos Aires, qui englobe les rues San Martín, Reconquista, 25 de Mayo, Sarmiento, Presidente Juan Domingo Perón et Mitre, entre le numéro 100 et 500 de chacune d’entre elles.
    Il est également possible de changer votre argent à l’Aéroport d’Ezeiza en arrivant. Les taux de change de la succursale du Banco Nación sont très corrects mais moins intéressants que dans la City.
  • Electricité





    Tension électrique : 220 Volts - 50 Hz -
    Les prises ont deux orifices cylindriques ou bien deux orifices plats. Nous vous recommandons d’emporter avec vous un adaptateur si vous pensez utiliser votre sèche-cheveux ou votre rasoir électrique.
  • Téléphone


    On trouve à Buenos Aires de nombreuses cabines publiques qui fonctionnent avec pièces (5, 10, 25, 50 centavos et 1 peso) ou carte téléphoniques, qui peuvent s’acheter dans n’importe quel "kiosko". Les cabines permettent d’effectuer des communications locales, nationales et internationales. Par ailleurs, on trouve à Buenos Aires un grand nombre de centres de communication appelés "locutorios" ou "telecentros" qui offrent des services de téléphone, fax et internet. Pour appeler l’étranger il faut composer 00 + le code du pays + le code de la zone + le numéro local. Pour appeler la France depuis l’Argentine, il faut composer le : 00 + 33 + le numéro de téléphone en enlevant le premier 0.
    Le code de l’Argentine est 54, et le code de la zone de Buenos Aires est le 11 ( 00 54 11 + numéro local ).
    Beaucoup de foyers en Argentine disposent d’une ligne téléphonique fixe que l’on appelle "linea control", il sagit d’une ligne qui se bloque au-delà d’un certain montant (souvent 30 pesos / mois). C’est une façon de pouvoir contrôler ses dépenses de téléphone. Il n’est pas possible avec cette ligne de passer des appels vers les portables ou à l’étranger. l suffit d’acheter une carte pour pouvoir passer des appels sur la ligne.

    - Pour pouvoir passer des appels locaux si le montant dépassé : carte "hable mas" (20 minutes d’appels en local).
    - Pour joindre les portables : carte tarjeta movil (20 minutes)
    - Pour appeler l’étranger : llamada directa (62 minutes vers la France, 50 minutes vers la Suisse et la Belgique, 76 minutes vers le Canada).
    Ces cartes peuvent s’acheter dans les "kioskos" ou les "locutorios" et leur prix est d’environ 10 pesos.
  • Presse


    Les principaux journaux de Buenos Aires sont : Clarín, La Nación, Página 12, La Prensa. Pour les Anglophones : le Buenos Aires Herald.
  • CUISINE ET PLATS TRADITIONNELS


    Buenos Aires est une ville où l’on trouve tout type de cuisine. Certains quartiers sont des centres gastronomiques classiques. A Puerto Madero, par exemple, on trouve sur les docks des restaurants chics et très connus pour leur "parrilladas" (grillades). La Costanera Norte est également renommée pour ses grillades. Palermo Soho, Palermo Hollywood et Las Cañitas sont devenus ces dernières années des centres gastronomiques très à la mode : on y trouve des restaurants de cuisine traditionnelle et ethnique. Certains de ces restaurants proposent des plats extravagants, certains décors sont très modernes et sophistiqués, parfois minimalistes et d’autres proposent une ambiance musicale jazz ou électro. San Telmo propose un style plus colonial avec une variété de restaurants traditionnels nationaux et internationaux. L’Avenue Corrientes est l’endroit idéal pour déguster de bonnes pizzas, et on trouve sur l’Avenida de Mayo une grande concentration de restaurants espagnols.
  • La viande grillée - El Asado


    Une grande majorité des 3.500 restaurants que comptent Buenos Aires proposent dans leurs menus de la viande grillée, le typique "Asado". L’Argentine est connue pour ses grillades, on dit souvent qu’on y trouve la meilleure viande de bœuf du monde. Il serait dommage de ne pas se laisser tenter ! Il ne faut pas s’attendre à ce qu’on vous amène votre viande à point ou saignante, les Argentins ont coutume de la déguster bien cuite. Si vous la préférez saignante, il faudra souvent le préciser, surtout si on ne vous demande pas quelle est la cuisson que vous souhaitez. La manière qu’ont les Argentins de griller la viande est particulière : cette dernière est suspendue à des croix en bois qui se placent de façon circulaire autour du feu. Beaucoup de restaurants mettent ce dispositif en vitrine pour que l’on puisse observer depuis l’extérieur la viande en train de cuire. On peut admirer et déguster tant de mets qui composent l’asado : costillas de vaca (côtes de boeuf), des lechones (cochons de lait), du cabrito (du chevreau), du cordero (de l’agneau), mollejas (gésiers), chinchulines (tripes de bœuf), morcillas (boudins). L’asado peut s’accompagner de "provoleta" (morceau de fromage cuit au grill).
  • Poisson


    Si vous préférez le poisson, vous trouverez en Argentine une grande variété de délicieux poissons tels que le merlan, la daurade, originaire des côtes brésiliennes et argentines. Vous trouverez également un poisson de couleur argentée très apprécié dans tout le pays : le "pejerrey". En Terre de Feu, on peut déguster la "centolla" (araignée de mer).
  • Empanadas



    Les empanadas sont très populaires en Argentine. Ce sont des petits chaussons garnis cuits au four ou frits. Leur garniture est très variée : viande hachée (les plus traditionnels), oignons, raisins secs, oeuf dur, poivrons, maïs, légumes, jambon, fromage...Les empanadas se dégustent avec les mains et sont souvent accompagnés de vin rouge. On trouve dans différentes régions des variantes de recettes d’empanadas : empanada salteña (garni de viande, oignons, souvent piquant et frit), empanada tucumana ou criolla.
  • Les Pâtes fraîches




    Les pâtes sont délicieuses dans toute l’Argentine. Les chefs sont experts dans la préparation des sauces et de la garniture. Le plus souvent les pâtes sont préparées de façon artisanale. Cette tradition provient de l’héritage italien. On trouve des spaghettis, des gnochis, sorrentinos, raviolis, lasagnes, canelones, panzottis, capelettis, agnolottis.
  • Locro




    Le locro est un plat traditionnel argentin d’origine précolombienne que l’on retrouve sous diverses formes dans les pays de la Cordillère des Andes. C’est une sorte de ragout principalement à base de maïs, de courges et de haricots secs. Il existe des variantes selon la région : il peut se préparer avec de la viande de bœuf, ou parfois avec du porc. Le résultat de cette recette est un plat délicieux et calorique à la texture souvent assez crémeuse.
  • Vins




    Les vins argentins sont de très bonne qualité et mondialement apprécié, spécialement le vin rouge (vino tinto). L’Argentine est le cinquième pays exportateur au monde après la France, l’Italie, l’Espagne et les États-Unis. On peut notamment distinguer le vin de la région de Mendoza. Les meilleures caves à vins se situent dans les quartiers de Recoleta, Palermo Soho, Las Cañitas, Puerto Madero et Retiro.
  • Les douceurs et les desserts


    Les douceurs se dégustent à Buenos Aires à tout moment de la journée : le matin, ou bien à l’heure du goûter. Le "vigilante" est un dessert traditionnel qui consiste en deux ingrédients : le fromage et la pâte de fruit (le plus souvent de patate douce ou de coing). Le dulce de leche (confiture de lait) est préparé en faisant cuire du lait avec du sucre à feu très doux jusqu’à obtenir une délicieuse pâte onctueuse couleur caramel qui sert à préparer de nombreux dessert, glaces et pâtisseries mais qui peut tout aussi bien se tartiner sur du pain comme de la confiture.


    La glace est d’une qualité exceptionnelle en Argentine, de tradition italienne. On trouve de nombreux glaciers très renommés à Buenos Aires.

    La "factura" est un petit pain sucré ou salé, parfois du genre croissant, qui ne se déguste pas au dessert mais plutôt à l’heure du petit déjeuner. La "factura" est le plus souvent accompagnée du maté, qui est une infusion qu’il faut absolument goûter si l’on va à Buenos Aires.

    L’ "alfajor" est une sorte de gâteau composé de deux biscuits tendre réunis par un fourrage de dulce de leche, de fruit ou de mousse de chocolat. L’alfajor est généralement baigné dans du chocolat ou dans du sucre glace. Il est élaboré depuis plus de 130 ans en Argentine et en Uruguay et chaque région lui donne sa petite touche de distinction. Bien que cette gourmandise soit une spécialité des pays du Río de la Plata, son origine est arabe. Il est fort probable que le concept fut amené d’Espagne par des immigrant andalou. Son nom provient aussi de l’arabe : de al-hasu, qui signifie "fourrage".
  • Hesperidina





    La Hesperidina est une boisson alcoolique argentine amère, élaborée à base d’oranges amères ou pas encore mûres. Créée par Melville Sewell Bagley, en 1864, l’Hesperidina continue d’être fabriquée et consommée dans l’actualité. Son goût est doux, elle se boit seule ou bien avec de l’eau tonique ou de l’eau gazeuse (soda pour les argentins), et mixé à d’autres boissons pour faire des cocktails. C’est dans la pharmacie "La Estrella", la plus ancienne de Buenos Aires (située à l’intersection des rues Defensa et Alsina), que Bagley, originaire de Boston (États-Unis), élabora pour la première fois cette boisson qui fut très rapidement un grand succès chez les habitants de la capitale argentine.
  • Le traditionnel Maté


    L’Argentine est le pays du maté par excellence. C’est le seul pays au monde (avec l’Uruguay) à consommer autant de cette infusion. Il est intéressant de voir les récipients dans lesquels sont servis le maté : appelés aussi "maté", ils sont parfois fait de bois, de porcelaine, ou de la traditionnelle calebasse, décorée le plus souvent avec du cuir ou de l’argent. Le maté, qui se cultive dans le "Litoral" argentin (provinces de Misiones, Corrientes et Entre Ríos), est élaborée à partir de feuilles dé-séchées de la plante maté. On peut le boire sucré, mais la plupart des Argentins le préfère "amargo" (amer). On trouve des variantes : par exemple le maté glacé avec du jus de pamplemousse, ou de citron, plus rafraichissantes. Il est parfois servi en infusion, comme un thé, avec un nuage de lait : les sachets d’herbe maté pour infusions se trouvent dans tous les supermarchés : c’est le "maté cocido".
  • Activités nocturnes


    Buenos Aires est une ville dont la vie nocturne bouillonne. L’activité est permanente : concerts et festivals, théâtre, cinémas, réunions dans les cafés, pubs, discothèques, et bowling...
    La fameuse "noche porteña"commence généralement dès 19 hs. D’abord, on dîne, mais rarement avant 21 hs.
    Ceux qui préfèrent manger assez tôt pourront tout à fait le faire, et ensuite par exemple aller écouter de la musique, au théâtre, ou faire quelques emplettes, ou choisir un pub du Microcentre ou de la Recoleta, un "patio de comidas", ou un cinéma d’un des shoppings porteño. On peut sortir manger au restaurant jusqu’à des heures tardives, c’est à dire jusqu’à environ 1 h du matin.
    Les discothèques ouvrent généralement vers minuit et ferment vers 6 hs ou 7 hs du matin (parfois la fête peut durer jusqu’à midi). Il est fréquent de voir les jeunes aller de fête en fête dans la même nuit et prendre le petit déjeuner avant d’aller dormir.
    La nuit porteña commence assez tard : les Argentins ont l’habitude d’aller danser à partir de 2 hs du matin. Les discothèques sont variées : marcha, techno, musique disco, rock’n roll, salsa ou musique brésilienne, il y en a pour tous les goûts. Il existe aussi les "bailantas", un style musical originaire de l’intérieur du pays (de la région de Córdoba). Il y a souvent dans les discothèques de bailanta des shows en live.
  • Activités en plein air :

  • Sports nautiques



    On peut pratiquer dans le Río de la Plata du bateau à moteur et à voile. Dans la zone située au nord de la ville (Olivos, San Isidro) et dans la zone sud (Quilmes), il est possible de pratiquer de nombreuses activités nautiques.
    Toute la région du Delta du Paraná (San Fernando, Tigre, Escobar, Campana, Zárate, etc.) est également très appropriée à la pratique de ces sports : motos aquatiques, ski nautique, wind surf...
    Les lacs situés dans la ville (Palermo) et aux alentours (San Fernando, Tigre, Escobar, Campana, Zárate, etc.), permettent également de pratiquer des activités nautiques.
  • Pêche


    Ce sport peut se pratiquer dans toute la zone du Delta du Paraná. Il est possible de pêcher des poissons tels que : "bogas", "armados", "surubíes" et "dorados". Dans les lacs de la Provincia de Buenos Aires (San Miguel del Monte, Chascomús, Lobos, etc.) on trouve une grande quantité de poissons de l’espèce "pejerrey".
  • Vélo




    Parcourir Buenos Aires à vélo est très amusant, mais il est cependant nécessaire de prendre certaines précautions. Soyez très prudents si vous décidez de vous promener à vélo dans le Microcentre, surtout à cause de la circulation. Les conducteurs de voitures ne sont généralement pas très respectueux des vélos. Nous vous recommandons surtout les promenades sur les pistes cyclables qui se trouvent du côté des Bois de Palermo, sur la Costanera, dans le Parque Thays, le long de l’Avenue Figueroa Alcorta et de l’Avenue del Libertador.
  • Sports


    Le sport est un élément central de la vie à Buenos Aires. On trouve de nombreux clubs sportifs (le plus souvent, ce sont des clubs privés où il faut payer une adhésion) où l’on peut pratiquer un quantité de sport dans un cadre très agréable.
    Buenos Aires est le lieu d’évènement sportifs tels que d’importantes courses de Formule 1, des matches de rugby, de volley ball, et de boxe, ainsi que le Tournoi annuel de Tennis et le Tournoi de Polo. Le sport est également très présent dans tous les médias : on trouve de nombreux suppléments sportifs dans les journaux et des émissions de radios et de télévision.

    Le sport national le plus important et le plus populaire reste le football. Les équipes les plus importantes sont Boca Juniors, River Plate, Independiente, Racing Club et San Lorenzo.
  • Achats


    Vous pourrez faire vos achats dans toutes les rues et avenues de la capitale, surtout dans la rue Florida, dans l’Avenue Corrientes et l’Avenue Santa Fé.

    Pour acheter des livres, le meilleur endroit est l’Avenue Corrrientes. Pour acheter du cuir, allez dans le quartier de Retiro. Pour les souvenirs, c’est plutôt dans le quartier de la Boca. Si vous cherchez des objets ou des meubles design vous trouverez un grand choix à Palermo Viejo. La plupart des boutiques les plus luxueuses se trouvent dans le quartier Recoleta.

    Les Ferias (Foires ou Marchés) d’artisans sont également très intéressantes : par exemple celle du Parque Lezama ("Artezama"), celle de Plaza Francia ( à Recoleta), San Isidro ou Mataderos. Pour les antiquités, allez voir du côté de la Feria de San Telmo à la Place Dorrego.
    Les Shoppings sont nombreux à Buenos Aires, ils sont ouverts jusqu’à 22 heures et on y trouve toutes les grandes marques nationales et internationales.

    Dans les quartiers de Las Cañitas, Palermo Viejo, Palermo Hollywood, Barrio Norte et San Telmo , on peut faire ses achats ( vêtements, chaussures, accessoires et cadeaux) jusqu’à des heures tardives : en général jusqu’à minuit. On trouve également dans ces secteurs des salons de coiffure et des galeries d’art.



    Les kioscos sont des commerces. Il y en a un peu partout à Buenos Aires, pratiquement à chaque cuadra (pâté de maison). On y trouve des bonbons, toute sorte de sucreries, des cigarettes, et de nombreux produits pratiques en cas d’urgences (piles, pellicules photos, aspirine, boisson et quelques produits alimentaires de base ...). Beaucoup d’entre eux sont ouverts 24h/24 et les vendeurs sont très souvent bien informés sur beaucoup de choses (horaires et itinéraires de bus, rues du quartier). Les kioskos représentent donc un poste d’information pratique en cas de nécessité.






    Si vous recherchez des articles d’occasion (livres et disques) pourront s’orienter du côté de l’Avenue Corrientes (entre les rues Cerrito et Callao) et Avenida de Mayo (entre les rues Bolivar et Uruguay)




    Les Outlets sont des boutiques qui offrent des promotions temporaires sur les vêtements. On les trouve du côté de l’Avenue Córdoba, entre l’Avenue Scalabrini Ortiz et la rue Godoy Cruz.

  • Centres d’Information Touristique


    Aéroport Internacional Ministro Pistarini, Espigón Internacional
    Quartier : Ezeiza, Provincia de Buenos Aires
    Horaires : lundi à vendredi de 10 a 17 hs. Atendido por el personal de la Secretaría de Turismo de la Nación.

    Aeroparque Jorge Newbery
    Adresse : Hall central de Aerolíneas Argentinas
    Quartier : Palermo
    Tél : (+ 0054 11) 4313 0187
    Horaires : lundi à dimanche de 10 a 17 hs.

    Florida
    Adresse : rue Florida 100
    Quartier : San Nicolás
    Tél : (+ 0054 11) 4313 0187
    Horaires : lundi à vendredi de 9 a 19 hs ; samedi de 10 a 16 hs.

    Puerto Madero
    Adresse : Av. Alicia Moreau De Justo 200 Dique 4
    Quartier : Puerto Madero
    Tél : (+ 0054 11) 4313 0187
    Horaires : lundi à dimanche de 10 à 20 hs. Offre aussi des informations sur la ville de Montevideo en Uruguay.

    Recoleta
    Adresse : rue Quintana 596
    Quartier : Recoleta
    Tél : (+ 0054 11) 4313 0187
    Horaires : lundi à dimanche de 11 a 19 hs.

    Retiro
    Adresse : Av. Antártida Argentina (Gare Routière de Retiro, Local 83)
    Quartier : Retiro
    Tél : (+ 0054 11) 4311 0528
    Horaires : lundi à samedi de 7.30 a 13 hs.

    San Telmo
    Adresse : rue Defensa 1250
    Quartier : San Telmo
    Tél : (+ 0054 11) 4313 0187
    Horaires : samedi et dimanche de 10 a 18 hs.

    Pour plus d’information :
    Subsecretaría de Turismo.
    Adresse : rue Balcarce 360. Piso 2.

    Tél : 4114 5734
    Mail : turismo@buenosaires.gov.ar
    Mail : infobue@buenosaires.gov.ar
LOCATION D'APPARTEMENTS À BUENOS AIRES
LOCATION CHAMBRES À BUENOS AIRES / COLOCATIONS À BUENOS AIRES
nous contacter : tourismebuenosaires@gmail.com
copyright © tourismebuenosaires.com
Valid XHTML 1.0 Transitional